PAPEF PODOR

Programme pour l'Autonomisation Politico-Economique des Femmes du département de Podor (PAPEF-PODOR)

Dans le cadre de l'exécution du programme Pour l'autonomisation politico-économique des femmes du département de Podor (PAPEF-PODOR), MON3 a confié au LASPAD la réalisation d'une recherche-action pour le renforcement des capacités des femmes élues du département de Podor. Cette recherche-action se divise en trois phases : la première consiste à réaliser une évaluation initiale, la seconde à dérouler une série de formations et la troisième à évaluer leur impact.

PAPEF PODOR

Résumé Phase 1


Cette phase est chargé de produire le rapport d'évaluation initiale sur une période de six mois entre mai et décembre 2018, permettant ainsi le suivi de la progression et de l’efficacité des formations sur le développement humain durable et la perspective de genre, en vue du renforcement des capacités et ressources des femmes élues des localités du département de Podor. Le rapport est établi à partir d'une étude documentaire, d'une ethnographie, d'entretiens individuels et collectifs. Ce travail d'investigation se traduit par trois études spécifiques des 22 localités du département de Podor qui viennent consolider et alimenter le rapport général d'évaluation, objet et livrable de cette phase 1 :

- une étude socio-économique ;

- une étude juridico-politique ;

- une étude de la dimension genre.

L’exécution des activités s'articule autour des six actions suivantes :

  1. début juillet, un premier terrain d’exploration pour rencontrer l’ensemble des élus et responsables des 22 localités et identifier un point focal par localité ;

  2. mi-juillet, un atelier de présentation, consolidation et validation du plan d’évaluation ;

  3. fin-juillet, un second terrain d’exploration pour réaliser :
    une visite d’étude des 22 localités à la rencontre d’élus locaux (les contacts de points focaux seront préalablement fournis), afin de recueillir le matériel nécessaire à l’étude juridico-politique (actes des réunions des conseils communaux…) et à l’évaluation générale (ajustement de la baseline study) ;
    une ethnographie des 22 localités à la rencontre d’élu-e-s et d’acteurs locaux.
    une sélection et une répartition argumentées de 12 localités en trois groupes /
    l’un pour les localités où la formation sera dispensée uniquement aux élues femmes ;
    un second où elle bénéficiera à l’ensemble des élus hommes et femmes et ;
    un troisième où aucune formation ne sera donnée ;
    établir le guide d’entretien individuel intégrant la grille de compétences préalablement établie et le guide d’entretien collectif.

  4. fin octobre, un atelier de formation des enquêteurs à Saint-Louis pour les former à la passation et la saisie et les préparer aux écueils à éviter et contraintes à anticiper ;

  5. début novembre, un terrain d’investigation pour réaliser sur les 12 localités sélectionnées, une enquête par entretien auprès d’élues locales (intégrant le bilan de compétences) et par focus-groups avec des acteurs locaux.

  6. mi-janvier, un atelier de restitution des résultats de cette phase.

Créé en 2014, le LASPAD est un laboratoire de recherche de l'Université Gaston Berger de Saint-Louis du Sénégal, rattaché à l'UFR Civilisation, religions, arts et communication et affilié à l'UFR Sciences juridiques et politiques.

Le LASPAD dispose d’un réseau d’experts seniors et fait partie de différents réseaux internationaux existants. Le laboratoire accueille et travaille avec de nombreux jeunes, doctorants, chercheurs, entrepreneurs, artistes ou acteurs des organisations de la société civile. Dès lors, le LASPAD développe plusieurs dispositifs de mentorat permettant de créer, d’appuyer et d’accompagner des collaborations entre un chercheur senior et un chercheur junior, mais aussi plus généralement entre une personne plus expérimentée et une personne plus jeune dans différents domaines de compétences et d’expertises. 

Le LASPAD accompagne et soutient ses chercheurs juniors et seniors dans le renforcement et l’actualisation de leurs compétences et l’acquisition de nouvelles. Ressources, certification ou diplomation, il existe de nombreuses possibilités de formation en ligne et à distance.

Le LASPAD conduit ses activités à travers les principes du CEA : Community engagement and accountability. L’engagement communautaire et redevabilité reconnaît et valorise les membres de la communauté en tant que partenaires égaux. Cela permet de nous assurer que leurs opinions sont intégrées de la conception à la réalisation d’une activité.

Le LASPAD développe son action à travers les dimensions de l’innovation sociale. Celle-ci élabore et propose des solutions efficaces à des enjeux complexes auxquels ni les acteurs publics et ni les acteurs privés ne parviennent à répondre seuls. La position d’un laboratoire universitaire est idéale pour mettre en synergie les intelligences collectives de l’ensemble des acteurs et des populations elles-mêmes pour formuler et exécuter des réponses nouvelles aux besoins sociaux nouveaux ou toujours mal satisfaits par les politiques sociales. 

Le LASPAD conduit plusieurs projets de recherche-action pour lesquels la production de savoir doit d’abord servir des actions qui répondent durablement aux besoins des populations. Dans le cadre de l’engagement communautaire et de l’innovation sociale qui contribue à l’identité et au positionnement du laboratoire, les projets conduis par le LASPAD s’inscrivent dans différents domaines d’intervention.

Le LASPAD accompagne et soutient ses chercheurs juniors et seniors dans le renforcement et l’actualisation de leurs compétences et l’acquisition de nouvelles. Ressources, certification ou diplomation, il existe de nombreuses possibilités de formation en ligne et à distance.