Pourquoi compter avec la recherche africaine?