Baromètre citoyen de la sécurité

Intelligence artificielle et religions en Afrique (Sénégal)

laspad SIMPLE (1).png
FES-PSCC-Logo.png
wanepLogo.png

Présentation

BCS-IARA

Intelligence artificielle et religions en Afrique (Sénégal)

BCS-NG1

Sécurité et opérations de maintien de la paix au Sahel

BCS-NG2

Sécurité et opérations de maintien de la paix au Sahel

BCS-NG3

Sécurité et opérations de maintien de la paix au Sahel

BCS-NG4

Sécurité et opérations de maintien de la paix au Sahel

Sécurité citoyenne au Sahel (Niger)

Sécurité climatique au Sahel (Niger)

Sécurité religieuse au Sahel (Niger)

Opérations de maintien de la paix au Sahel (Niger)

En mars 2018, le Laboratoire d’analyse des sociétés et pouvoirs Afrique / Diasporas (LASPAD) de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis du Sénégal est invité par le West Africa Network for Peacebuilding – Senegal (WANEP) en partenariat avec le Friedrich-Ebert-Stiftung Peace and Security Centre of Competence Sub-Saharan Africa (FES-PSCC) à un atelier consacré à un diagnostic sécuritaire en Sénégambie.  En novembre de la même année, le LASPAD se charge d’organiser à son tour un atelier dédié à l’élaboration d’un programme de contrôle citoyen de l’action publique sécuritaire (CCAPS). Les intentions de ce projet de recherche-action et son contexte d’intervention ont conduit à l’élaboration d’un dispositif (a) de production, d’interprétation, de diffusion et d’implémentation de données évaluatives (b) de l’action publique sécuritaire, (c) issues de la société civile (citoyens et OSC) des trois pays Sénégal, Gambie et Guinée-Bissau. L’outil de contrôle citoyen élaboré sous la forme d’un baromètre citoyen de la sécurité est ainsi né pour restituer de façon objective, mesurable et périodique les perceptions des sociétés civiles sur la qualité de l’environnement et des interventions sécuritaires.

 

Vision

Une approche préventive suppose une bonne connaissance des facteurs, origines, et sources d'insécurité, inscrits dans les communautés, les quartiers et les villes. Or, parmi les grandes faiblesses des systèmes politiques africains que la démocratisation n'aura pas résorbée, demeure le statut du citoyen dont la participation réelle à la vie politique est quasi fictive car elle se limite au moment électoral. Pourtant, la légitimité des régimes démocratiques repose à la fois sur la solidité de ses institutions, mais aussi et surtout sur la capacité à anticiper et à répondre aux demandes des citoyens. Une démocratie effective est celle dans laquelle le citoyen n'est pas mis à distance du fonctionnement des institutions et des processus de résolution des problèmes que génère la société. Étant entendu que l’approche sécuritaire stato-centrée ne peut à elle seule régler les vulnérabilités auxquelles sont confrontés les pays et qu’il faut nécessairement répondre aux demandes réelles et légitimes des citoyens, nous proposons la mise en place d'un dispositif qui intègre durablement les citoyens et contribue à institutionnaliser cette participation dans l’action publique sécuritaire.

 
 

Outils

Une approche préventive suppose une bonne connaissance des facteurs, origines, et sources d'insécurité, inscrits dans les communautés, les quartiers et les villes. Or, parmi les grandes faiblesses des systèmes politiques africains que la démocratisation n'aura pas résorbée, demeure le statut du citoyen dont la participation réelle à la vie politique est quasi fictive car elle se limite au moment électoral. Pourtant, la légitimité des régimes démocratiques repose à la fois sur la solidité de ses institutions, mais aussi et surtout sur la capacité à anticiper et à répondre aux demandes des citoyens. Une démocratie effective est celle dans laquelle le citoyen n'est pas mis à distance du fonctionnement des institutions et des processus de résolution des problèmes que génère la société. Étant entendu que l’approche sécuritaire stato-centrée ne peut à elle seule régler les vulnérabilités auxquelles sont confrontés les pays et qu’il faut nécessairement répondre aux demandes réelles et légitimes des citoyens, nous proposons la mise en place d'un dispositif qui intègre durablement les citoyens et contribue à institutionnaliser cette participation dans l’action publique sécuritaire.

laspad SIMPLE (1).png
FES-PSCC-Logo.png
wanepLogo.png