CIHA Blog

Critical Investigation into Humanitarianism in Africa

cihablog-logo.36.png
laspad SIMPLE (1).png
IJR-Logo.png
ukzn-logo.jpeg
 

Historique

cihablog-logo.36.png

Le blog CIHA est né d'une conférence du même nom organisée par l'un des rédacteurs de l'Université de Californie à Irvine en janvier 2009. Une subvention de la Fondation Henry Luce en 2012 nous a permis de solidifier les relations entre les institutions en Afrique et en Amérique du Nord. . Une conférence ultérieure tenue en décembre 2012, « UCI and Africa: Expanding Engagements, Ongoing Dialogues », a encore élargi le réseau du blog, officialisant la relation en ajoutant de nouveaux coéditeurs et assistants éditoriaux, ainsi qu'en soulignant un certain nombre de questions en cours sur l'humanitarisme. , l'aide et la religion que le Blog continuera d'aborder. Nous sommes très reconnaissants à l'Initiative sur la religion dans les affaires internationales de la Fondation Henry Luce pour une deuxième subvention de trois ans, qui finance notre travail actuel.

À propos

cihablog-logo.36.png

Trois caractéristiques rendent le blog CIHA unique :

Premièrement, nous sommes transcontinentaux, actuellement basés dans six institutions de recherche : l'Université Gaston Berger (Sénégal), l'Université du Ghana, Legon, Hekima Institute of Peace Studies and International Relations (HIPSIR) et l'Université du KwaZulu-Natal ( Afrique du Sud) en Afrique, et l'Université de Californie, Irvine, et l'Université de Rochester aux États-Unis. L'érudition et le leadership africains sont essentiels pour comprendre les avantages et les inconvénients de l'aide humanitaire et au développement sur le continent, mais les débats sur l'aide ont encore trop souvent lieu comme s'ils n'existaient pas. Nous sommes attachés au type de partenariats inclusifs et égalitaires qui, selon nous, devraient caractériser les relations humanitaires, universitaires et politiques de toutes sortes.

Deuxièmement, nous nous efforçons d'inclure des acteurs religieux et laïcs et des organisations non gouvernementales (ONG), ainsi que des universitaires, des étudiants et d'autres observateurs, alors que nous mettons en évidence les contributions et les problèmes religieux dans la pratique de l'humanitarisme. La religion est d'une importance cruciale sur le continent, autant sinon plus qu'ailleurs dans le monde. De l'impact des histoires missionnaires aux multiples formes de croyances et de pratiques religieuses dans l'humanitarisme d'aujourd'hui, il est fondamental de s'engager dans une discussion critique mais productive sur les associations inconfortables de l'humanitarisme religieux avec le colonialisme, l'esclavage, l'exploitation néocoloniale et la -des formes libérales de paternalisme, ainsi que des associations plus positives avec des engagements pour l'éducation, la santé et l'affirmation de la dignité humaine dans les interventions humanitaires, notamment la dignité des bénéficiaires de l'aide. Les acteurs et organisations religieux ont été impliqués dans des pratiques néfastes et se sont engagés dans la résistance à celles-ci ; beaucoup ont également été les premiers initiateurs de stratégies émancipatrices de pensée et d'action. Leurs histoires et leurs engagements doivent donc être analysés et intégrés dans un dialogue inclusif mais critique.

Troisièmement, nous nous efforçons d'inclure le nombre toujours croissant d'étudiants universitaires et diplômés en Afrique, en Occident et au-delà, désireux de s'engager dans des projets humanitaires et de développement. La prochaine génération d'universitaires africains, de chefs religieux, de représentants d'ONG et de décideurs politiques sont les futurs dirigeants du continent, et ils devraient être en mesure de déterminer ses besoins futurs. De plus, eux et leurs pairs non africains devraient avoir la possibilité de réfléchir de manière critique sur les héritages problématiques ainsi que sur les possibilités d'une collaboration plus égalitaire dans les efforts humanitaires en Afrique ainsi que dans d'autres parties du monde. Les assistants éditoriaux étudiants travaillant sur le blog se spécialisent dans les domaines de la religion, du genre et du développement, formant ce que nous espérons être un réseau en constante expansion, collectif intergénérationnel à l'avant-garde de la réalisation de l'engagement du Blog pour l'égalité, la justice et le respect. Parce que nos étudiants sont autant anglophones que francophones, nous nous efforçons de rendre ce blog bilingue dans la mesure du possible.

Notre logo

cihablog-logo.36.png

Notre logo représente l'inclusion et le débat sur les questions d'humanitarisme en Afrique, soulignant particulièrement l'importance de la critique. L'anglais, le français et l'arabe représentent trois des principales influences externes sur le continent, tout en invitant plusieurs locuteurs linguistiques à lire et à contribuer à notre contenu.

Le symbole Adinkra, Ɛse ne tɛkrɛma, signifie « dents et langue » avec le proverbe associé  Ɛse ka tɛkrɛma nso wɔte bɔ mu (ou  bom). Cela peut se traduire par « Les dents mordent la langue, aussi/mais elles vivent ensemble ». L'idée pour nous est qu'ils jouent en bouche des rôles interdépendants et complémentaires. Bien qu'ils puissent entrer en conflit les uns avec les autres, ils doivent travailler ensemble pour réaliser le plus grand bien qui soit finalement bénéfique pour les deux. Ce symbole ne représente pas seulement les idées derrière Le Blog, il suggère également l'importance de comprendre la diversité linguistique, ainsi que culturelle, politique et religieuse sur le continent. Cette diversité est bien plus riche que ce que les langues et cultures importées peuvent comprendre. Nous remercions le Dr Obadele Kambon de l'Université du Ghana pour avoir fourni cette explication. Nous remercions et remercions également Anas Aktou du Maroc, qui a conçu notre nouveau logo et notre nouvelle bannière. Enfin, nous remercions Patrice Koman de Côte d'Ivoire,

 
 
 

Équipe

cihablog-logo.36.png
Akosua Adomako Ampofo

Akosua Adomako Ampofo

Éditeur

Cécilia Lynch

Cécilia Lynch

Éditeur

Ebenezer Kwesi Bosomprah

Ebenezer Kwesi Bosomprah

Assistant de rédaction

Linus Gabriel Kawuondi

Linus Gabriel Kawuondi

Assistant de rédaction

Mame Penda Ba

Mame Penda Ba

Éditeur

Elias O. Opongo, SJ

Elias O. Opongo, SJ

Éditeur

Nyimasata Camara

Nyimasata Camara

Assistant de rédaction

Elham Kazemi

Elham Kazemi

Assistant de rédaction

Cilas Kemedjio

Cilas Kemedjio

Éditeur

Edwin Asa Adjei

Edwin Asa Adjei

Assistant de rédaction

Moïse Diedhiou

Moïse Diedhiou

Assistant de rédaction

Abéna Kyere

Abéna Kyere

Assistant de rédaction

Simangaliso Kumalo

Simangaliso Kumalo

Éditeur

Bangirana Albert Billy

Bangirana Albert Billy

Assistant de rédaction

Allan Induswe

Allan Induswe

Assistant de rédaction

laspad SIMPLE (1).png
IJR-Logo.png
ukzn-logo.jpeg